Auteur : UDAadmin

Un besoin criant...

La première chose qui frappe aux yeux lorsque nous arrivons sur les lieux où se trouvent les migrants est le manque crucial de chaussures !

 Il est tout de suite flagrant de constater la situation déplorable dans laquelle ils se trouvent, avec des chaussures trouées, qui prennent l'eau, des semelles qui se détachent...  Certains même sont en tongues alors que la température est proche de zéro degré !

 La photo ci-dessus est celle d'un jeune homme iranien qui avait des chaussures entièrement déchirées de part et d'autre...   A côté les chaussures données grâce aux dons des Eglises ! Le visage de cet homme rayonnait de joie et de reconnaissance quand nous lui avons remis cette nouvelle paire de chaussures toutes neuves et bien étanches.

Nous avons la possibilité d'acheter des chaussures neuves de qualité pour 13 à  15 €. Si vous souhaitez participer, vous pouvez envoyer vos dons selon les modalités ci-dessous.

 FAIRE UN DON

Vous pouvez soit envoyer un chèque à l'adresse suivante :

Bethlehem 29 bis quai du Haut Pont 62500 Saint-Omer

 

 soit effectuer un virement sur le compte suivant : 

International Bank Account Number :                   

IBAN FR76 1670 6000 6053 9302 1935 115

Bank Identification Code (BIC) :   AGRIFRPP867

 

Dans les deux cas, un reçu vous sera adressé (Merci de nous communiquer par mail votre adresse en cas de virement).

L'année dernière, nous avions lancé un appel national pour l'envoi de chaussures. Cependant, la plupart des chaussures que nous avions reçues n'étaient pas adaptées à  la réalité du terrain. C'est la raison pour laquelle nous préférons les acheter. A ce jour, 350 paires de chaussures ont été achetées et données immédiatement. Mais c'est encore malheureusement insuffisant par rapport aux besoins.

   Ci-dessus, Distribution de chaussures en début décembre 2017, alors que la température est de 3° sous la pluie...

 

 

Merci aux Eglises et particuliers qui nous aident !

Grâce à la générosité de vos dons, il nous est possible de faire face aux besoins matériels de ces populations qui ont quitté (parfois du jour au lendemain) maison, travail, confort en raison de la guerre, la dictature ou la persécution religieuse.

   

Préparation des chaussures avant distribution...

 

 

 

Pour toute demande d'information sur l'opération CHAUSSURES, vous pouvez contacter :

 

Union des ACTES / Association Bethlehem

29 bis quai du Haut Pont  62500 Saint-Omer
tél. : 03.21.39.60.30
rdesp@orange.fr

 

Le nouvel établissement a été inauguré en novembre 2017

Un nouvel EHPAD (établissement accueillant des personnes âgées dépendantes) vient d'être achevé sur le site de Loperhet dans le Finistère (Bretagne). Il s’agit d’un bâtiment très grand, qui offre des capacités d’accueil optimales pour nos aînés, autant pour leur bien-être physique que pour leur épanouissement moral et spirituel. Cette évolution devenait indispensable face au besoin de rénovation des bâtiments. Le CA de l'EHPAD a donc pris la décision de construire ce bâtiment tout neuf, aidé par la Fondation protestante de France. Une partie de l'ancien site va être rasée et réaménagée de manière différente, de façon à offrir convivialité et espace pour les résidents et leurs familles.

La rencontre du Conseil d’administration de l'Union des ACTES

le 12 novembre 2016 à Loperhet a été l’occasion de découvrir l’avancée des travaux. 

A droite de la photo : Gérard Musoni, pasteur de l’Eglise de Loperhet et Directeur de l’EHPAD.

 

Un an plus tard, en novembre 2017 le bâtiment fut achevé et inauguré !

 

     

 

 

                                                              

                                       

.

 Le bâtiment pendant le chantier

puis achevé en novembre 2017.

(ci-dessus la photo de l'EHPAD lorsque le réaménagement total de son environnement sera terminé)

                                                              

L'EHPAD... Avant tout un lieu de vie !

Pour que nos aînés vivent des instants de qualité !

 

                         

               Aider   

                   

     ... C'est d'abord être attentif !

La relation d'aide est avant tout un savoir-être avant d'être un savoir-faire. Nos aînés apprécient les moments simples où prendre le temps avec eux est notre priorité.

 

 

Animer...

                      ... C'est tenir compte de ce que la personne âgée aime !

Nos aînés ont sans doute beaucoup à nous apprendre en terme de savoir vivre...  Prendre le temps, raconter son passé, aimer la relation simple avec l'autre.

 

 

Accompagner...

 

              ... Prendre soin...

 

C'est aussi et surtout être présent au quotidien ! Un sourire, une écoute, une attention particulière, le respect de l'histoire de l'autre...

.


Suite à l'extension de ses locaux, la Maison de retraite Les 3 Sources, située à Loperhet dans le Finistère (29) recherche des jeunes de 18 à 25 ans désirant découvrir les métiers d'infirmier, d'aide-soignant, d'agent de service hospitalier et de serveur ou commis de cuisine.

Ce besoin est URGENT

Vous pouvez contacter le Directeur : Gérard Musoni - mail : gerard.musoni@orange.fr

Association "Les trois Sources"  Linglas Izella, 29470 Loperhet   / tél. 02 98 07 05 57 

                                                              

L'EHPAD... Avant tout un lieu de vie !

Pour que nos aînés vivent des instants de qualité !

 

                         

               Aider   

                   

     ... C'est d'abord être attentif !

La relation d'aide est avant tout un savoir-être avant d'être un savoir-faire. Nos aînés apprécient les moments simples où prendre le temps avec eux est notre priorité.

 

 

Animer...

                      ... C'est tenir compte de ce que la personne âgée aime !

Nos aînés ont sans doute beaucoup à nous apprendre en terme de savoir vivre...  Prendre le temps, raconter son passé, aimer la relation simple avec l'autre.

 

 

Accompagner...

 

              ... Prendre soin...

 

C'est aussi et surtout être présent au quotidien ! Un sourire, une écoute, une attention particulière, le respect de l'histoire de l'autre...

L'opération d'urgence lancée en 2015 continue en 2017 et 2018...

Face à la situation humanitaire catastrophique des populations de migrants stationnées sur le littoral de la mer du Nord, et face à la persécution des chrétiens vivant au milieu d'eux (en particulier à Grande Synthe près de Dunkerque), l’Union des ACTES a lancé en décembre 2015 l’opération nationale MAT 25 ; en référence aux paroles de Jésus de Matthieu 25/35-36 : "Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi." Les migrants acculés sur le littoral des Hauts de France (à Calais, Grande Synthe, mais aussi Steenvoorde, Norrent-Fontes, Tatinghem,...) cumulent en effet toutes les situations décrites par Jésus…

Le démantèlement de la jungle de Calais n'a pas tout réglé, comme on pourrait le supposer lorsque l'on vit loin de ce contexte et que les médias nous renvoient des informations partielles. Même s'ils sont moins nombreux qu'au milieu de l'année 2016, des migrants vivent toujours dans des conditions inacceptables dans différents lieux. L'opération MAT 25 garde donc son actualité, même si les besoins et l'organisation sur place sont différents. 

 

 Des chrétiens ont été mis à l'abri...      Ce n'est pas le grand luxe, mais le lieu est sécurisé et au chaud ! 

 

Cette assistance auprès des migrants se fait en collaboration avec plusieurs partenaires, et notamment l'AEP (ADD), la Solidarité Évangélique (ADD), CNEF Solidarité, Convoy of Hope, l'IAFR,...
Une "plateforme régionale d'aide aux migrants", composée de plusieurs Églises et œuvres évangéliques des Hauts de France, a été suscitée par CNEF Solidarité. Robert DESPRÉ, pasteur à Saint-Omer et Président de l'Union des Actes, coordonne cette plateforme régionale avec le concours de l'association BETHLEHEM de Saint-Omer.

Pour permettre le bon fonctionnement de cette plateforme et coordonner au mieux les actions sur le terrain entre les différents partenaires, une charte de fonctionnement a été créée. Cette charte définie notamment l’éthique de travail de la plateforme régionale.

 

Les véhicules de l'association Bethlehem...

 

 

Des Eglises qui se mobilisent !

De nombreux chrétiens sont venus, parfois de loin, au secours de toutes ces personnes qui ont fui la guerre, la dictature, la persécution.

   

Des conditions de vie inacceptables,

devant lesquelles l'indifférence est impossible ...

 

Les personnes présentes sur les camps viennent très majoritairement des régions du Proche-Orient et avoisinantes (Iran, Irak, Kurdistan, Syrie, Égypte, Afghanistan, Pakistan, Soudan, Érythrée, Éthiopie), après un long et très éprouvant voyage.

Il n'existe pas de "profil-type de migrant" : nous avons rencontré un professeur d'anglais, des étudiants, un chauffeur de taxi, un ingénieur, une esthéticienne... Au travers de leurs diverses nationalités, mixités sociales et culturelles, ces personnes n'ont bien souvent en commun que la fuite de la guerre et l'espoir de retrouver une partie de leur famille résidant déjà en Grande-Bretagne : un frère, un oncle... Mais beaucoup réalisent aujourd'hui que le passage en Angleterre devient de moins en moins envisageable, et optent en conséquence pour la demande d'asile en France.
Beaucoup de ces personnes sont de confession musulmane par tradition : c'est la religion nationale dans le pays qu'ils ont fui. On trouve également des chrétiens de l’Église orthodoxe d’Éthiopie. Tous les pays représentés sur les camps font partie de l'index des persécutions contre les chrétiens établi par Portes Ouvertes . Les chrétiens sont donc non seulement pour eux des gens peu connus mais encore l'objet de propagandes nationales négatives.
Ils nous accueillent cependant avec chaleur et bienveillance, souvent au bénéfice d'un thé, voire d'un repas offert sous la tente ou la cabane de fortune! 
Parmi tous les migrants, il y a aussi des chrétiens évangéliques qui, la plupart du temps, ont fui la persécution dans leur pays et parfois la retrouvent sur les camps.

 

 

Pour toute demande d'information sur l'opération MAT 25 et sur l'organisation de la plateforme régionale, vous pouvez contacter :

 

Union des ACTES / Association Bethlehem

29 bis quai du Haut Pont  62500 Saint-Omer
tél. : 03.21.39.60.30
rdesp@orange.fr

 

        Le Conseil d'administration de l'Union des ACTES

        a élu son nouveau Bureau !

Nouveaux dirigeants de l'union des ACTES

Le Président de l’Union des Actes, Claude Roussel, a proposé au Conseil d’administration qui s’est tenu le 16 novembre 2016, un remaniement des responsables de l’UdA.

Le Conseil d’Administration a voté à l’unanimité les nouveaux dirigeants de l'union des ACTES :

-        Robert DESPRE, Président 

Mail : rdesp@orange.fr       Tél : 06.87.69.86.15

-        Laurent WAGHON, Vice- Président attaché aux actions de proximité    

Mail : laurent.waghon@gmail.com Tél : 06.71.87.13.13

-        René SANCHEZ, Vice- Président attaché aux établissements sociaux et médico sociaux

Mail : renesan@hotmail.fr   Tél : 06.72.01.47.72  

-        Claude ROUSSEL, Vice-Président attaché aux services d’aumônerie des établissements sanitaires et médico sociaux         (ESMS)          

Mail : claude.roussel49@orange.fr  Tél : 06.32.07.03.64

Les autres membres du bureau sont :

-        Monique ROUSSEL, Trésorière

Mail : claude.roussel49@orange.fr  Tél : 05.63.53.47.84

-        Christian PUIROUX, Secrétaire

Mail : puirouxfamily@gmail.com   Tél : 06.23.19.04.58

Les autres membres du Conseil d'administration sont :                                                                     Anne BRION / Christian MESPOULLE  / Michel PELLETIER / Daniel QUEINNEC / Gérard MUSONI

 

 

 

Le Conseil d'administration s'est réuni le 16 novembre 2016 dans les locaux de l'EHPAD de Loperet (près de Brest)               Claude Roussel, pasteur à Albi, après avoir présidé l’Union des ACTES pendant plusieurs années, vient de passer le relais à Robert Despré, pasteur à Saint-Omer. Tout le Conseil d’administration tient à remercier Claude Roussel et son épouse Monique, pour leur engagement et investissement durant toute cette période. Claude prend dorénavant un nouveau mandat au sein de l’Union des ACTES en tant que « Vice-président attaché aux services d’aumônerie des établissements sanitaires et médico-sociaux » ; quant à Monique, elle a accepté de prolonger son mandat de « Trésorière ».

Une rencontre bénie !

Des participants venus de divers lieux...

Le 11è Forum de l’Action sociale organisé du 4 au 6 novembre 2016 à Wasquehal (agglomération de Lille) sur le thème des « actions d’entraide de proximité » mises en œuvre par les Eglises évangéliques, a réuni une centaine de participants.

Malgré un nombre de participants assez restreint, ce forum a été très riche autant au niveau des interventions, que de la diversité de provenance et d’action des acteurs présents.

Les thèmes abordés étaient : L’Action sociale dans l’histoire de l’Eglise (René sanchez, Vice-président de l’Union des ACTES), Vie de l’Eglise et Action sociale de proximité (Claude Roussel, Président de l’Union des ACTES),  Approche juridique de l’action sociale (Nancy  Lefèvre,  Juriste de la commission juridique du CNEF), Ethique et Actions sociales de proximité (Claude Roussel, Clément Dietrich, Directeur du CNEF), les problématiques d’addictions…  Comment y faire face (Anne Brion, Directrice d’un EHPAD et Christian Puiroux, Directeur d’un CHRS), La situation des migrants en France

(Christian Delaroque, Président de CNEF Solidarité).

 Nous avons eu la joie durant ce forum d’accueillir un groupe de jeunes chrétiens argentins, spécialement venus en France pour aller à la rencontre des migrants sur les camps du littoral Nord. Ils ont exprimé au travers de leur témoignage la vision de leur Eglise (7 000 membres) dans l’action sociale de proximité, avec cette précision : « La vision de notre Eglise est celle qui est décrite dans les actes des apôtres. L’action sociale de proximité et l’évangélisation sont inséparables. »

Une table ronde qui réunissait des chrétiens de France engagés dans diverses actions sociales de proximité démontra aussi la richesse spirituelle et l’amour que peuvent démontrer les Eglises auprès de leur prochain en difficulté partout dans notre pays.

Des témoignages bouleversants ont été apportés durant le forum par des chrétiens engagés au sein des camps de migrants (en particulier à Calais avant le démantèlement, mais aussi à Grande Synthe, Steenvoorde, Norrent-Fontes, Tatinghem,…). L’amour du prochain peut être une réalité concrète qui dépasse la simple déclaration verbale… Dieu agit dans notre pays et dans les cœurs de ses enfants d’une manière parfois étonnante !

Le forum s’est achevé le dimanche matin durant le culte (900 personnes réunies) avec un message spécifique qui démontrait à partir des chapitres 8, 9, et 10 de l’évangile de Luc, que dans la pensée de Jésus, l’envoi et la multiplication des ouvriers sont autant liés à l’évangélisation qu’à l’action sociale de proximité…  L’un ne pouvant pas être sans l’autre ! Jésus envoie ses apôtres pour l’évangélisation et la guérison des malades et multiplie ensuite les pains et les poissons pour une foule qui a faim, en responsabilisant ses apôtres (chargés de la distribution). Puis il envoie encore 70 autres disciples pour la même mission, et à qui il prend soin de dire : « La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. » (Luc 10/2). Et alors que Jésus vient de tracer la voie pour une multiplication des ouvriers encore plus grande et en vue d’une mission mondiale qu’ils ne réalisent pas encore, il met le focus sur les réalités sociales difficiles et l’amour du prochain pour une seule personne, en parlant du samaritain qui aide le blessé grave du chemin…   Si Dieu est le Dieu de la multiplication, des grands miracles et des prodiges, il est aussi celui qui prend soin des plus petits, des plus isolés, des plus oubliés, des plus meurtris…   En clair, il est aussi le Dieu du social !

Pourquoi ce forum ?

Parce que l'amour s'exprime de manière vraie et concrète...

   

L'Eglise a une réponse face à la détresse et la galère...

 

Vous sentez-vous concernés par la pauvreté et les problèmes sociaux, par la migration massive dans notre pays,…   Voulez-vous servir Dieu parmi les plus démunis, ce forum était motivé par ces questions de fond !

L'apôtre Paul déclarait, dans Galates 2/10: " Ils nous recommandèrent seulement de nous  souvenir des pauvres, des démunis, ce que j'ai eu bien soin de faire."

 Si l’apôtre, qui certainement était submergé d’activités et de soucis en raison de la mission d’évangélisation et d’implantation d’Eglises que Dieu lui avait confié, était capable de tenir un tel discours : « ce que j'ai eu bien soin de faire » ; à combien plus forte raison pour nous encore aujourd’hui, quels que soient nos engagements spirituels avec le Seigneur, nous devons nous laisser interpeller concernant notre implication personnelle auprès des plus démunis !...

Toute la bible nous montre qu’il faut être capable de se défier des apparences…  Nos villes montrent souvent le « bon côté du décor », alors que se cachent souvent d’autres réalités plus sombres… C’est ce qu’exprimait la photo du dépliant du forum !

« De la parole aux Actes et des Actes à la parole ! », c’était le thème du Forum de l’action sociale. L’idée sous-jacente de ce thème était de déclarer : « N‘aimons pas en paroles (seulement), mais en actions et avec vérité. » (1 Jean 3/18)…  Cependant, que nos actions d’entraide et de proximité permettent aussi aux personnes secourues d’entendre l’évangile ! Trois domaines furent explorés durant ce forum : Comment mettre en place une action sociale de proximité dans l’Eglise, ou bien la rendre pérenne lorsqu’elle existe déjà / Ethique et Actions sociales de proximité / Quelques grandes problématiques rencontrées (notamment les addictions / La situation des migrants en France). 

Lorsque nous allons au contact des migrants qui bien souvent ont tout perdu dans leur pays d'origine, nous sommes enrichis par leur accueil. Malgré leur situation extrêmement précaire,  c'est toujours avec le sourire qu'ils nous reçoivent... 

1er prix du concours des Anim'Awards...

L'EHPAD « Les Térébinthes » de Parigné l'Evêque (Sarthe) s'est vu décerner le 10 novembre 2016 le 1er prix du concours national des Anim'Awards qui récompense les meilleures animations destinées aux personnes âgées, lors du " Congrès National de l'Animation et de l'Accompagnement en Gérontologie " qui s'est tenu à Paris et dont le thème était cette année " Comment animer avec les personnes âgées fragiles ".

                                        René Sanchez,

                                        directeur de l’EHPAD,

                                        présentant l’animation

                                        lors du congrès.

 

     

                                                              

                                       

LE RÉSULTAT D'UN TRAVAIL D'EQUIPE

...............................................................................................

 C’est tout le travail du personnel de l’établissement qui est ici récompensé. Dieu nous montre ainsi à quel point la richesse d’innovation existe au milieu de nous !

                                                              

L'EHPAD... Avant tout un lieu de vie !

Pour que nos aînés vivent des instants de qualité !

 

                         

               Aider   

                   

     ... C'est d'abord être attentif !

La relation d'aide est avant tout un savoir-être avant d'être un savoir-faire. Nos aînés apprécient les moments simples où prendre le temps avec eux est notre priorité.

 

 

Animer...

                      ... C'est tenir compte de ce que la personne âgée aime !

Nos aînés ont sans doute beaucoup à nous apprendre en terme de savoir vivre...  Prendre le temps, raconter son passé, aimer la relation simple avec l'autre.

 

 

Accompagner...

 

              ... Prendre soin...

 

C'est aussi et surtout être présent au quotidien ! Un sourire, une écoute, une attention particulière, le respect de l'histoire de l'autre...

       

                                                          Article du journal "Maine libre"

                                                          du 31 décembre 2016

       

Un parcours qui démontre encore à quel point il y a de l'intérêt à s'occuper de chaque personne en difficulté !

En août 1985, René Sanchez, l’actuel responsable du Centre d’Accueil Les Térébinthes de Parigné l’Evêque, prend ses fonctions de Directeur du Foyer SOS Jeunes à Mulhouse, dans le Haut-Rhin. Cet établissement de 120 résidents comprend deux structures : un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) et un Foyer de Jeunes Travailleurs (FJT). Quelques semaines après son arrivée à ce poste, M. Sanchez accepte la demande d’admission d’un jeune sans ressources (mais pas sans capacités !) : Arthur Anane. 

Comme ce nouveau résident souhaite faire des études de commerce, M. Sanchez lui propose de faire quelques remplacements en CDD de veilleur de nuit, pour pouvoir financer ses cours. Dès que M. Anane commence ses remplacements, les résidents viennent trouver M. Sanchez en lui vantant ses qualités « Il nous écoute, lui, et il sait bien nous parler, nous encourager et nous motiver ». M. Sanchez discerne que son nouveau résident a des capacités au niveau relationnel et social et lui propose une embauche en CDI en tant qu’éducateur non diplômé avec la possibilité d’avoir sa formation d’éducateur spécialisé payée par l’établissement. M. Anane accepte de renoncer à ses études de commerce et obtient bientôt, sans difficulté, son diplôme d’éducateur spécialisé. Quelque temps plus tard, M. Anane accède à la fonction de Chef du Service Educatif à SOS Jeunes. Puis, il a la possibilité d’obtenir un poste de cadre dans un établissement social de Metz, où il va bientôt prendre la direction d’un foyer de l’Armée du Salut. Entretemps, il va pouvoir passer son CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement Social) et briguer le poste de Directeur Général de la « La Rose des Vents » une association qui gère 35 établissements avec 200 salariés en région parisienne. A ce poste, il va s’illustrer entre autres, par l’ouverture d’un centre d’accueil pour réfugiés et par la création d’une structure de déradicalisation pour les jeunes défavorisés des banlieues.
C’est pour la réussite de son action au niveau social que le Préfet de Seine et Marne a voulu honorer Arhur Anane en lui remettant les insignes de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur. Dans son allocution, le Préfet a rappelé que M. Anane était aussi titulaire d’un « Master en Management Général » délivré par l’ESSEC Business School et du diplôme de « Leadership en situation complexe ou de crise », délivré par l’Ecole Spéciale Militaire de Saint Cyr. La cérémonie a eu lieu à la Préfecture de Melun le vendredi 16 décembre. Pour cette occasion, M. Anane a tenu à ce que M. Sanchez, celui qui est à l’origine de sa vocation sociale, soit présent à ses côtés pour partager sa joie.

Un chemin de promenade à but thérapeutique !

La résidence pour personnes âgées dépendantes "Les Lys Blancs" (association Les Toits de l'Espoir) à Morteaux Couliboeuf (Normandie), s'est lancée au printemps 2016 dans la création de ce chemin particulier, avec le concours d'une personne employée en service civique.

 

          Anne Brion, Directrice de l'établissement           

 Le parcours est organisé de la façon suivante :

             - Patio Normand : fontaine, pommiers, bancs, pergola fleuri.

             - Jardin potager : carrés potager au sol et surélevés pour la culture de légumes                            de saison pour l’ atelier jardinage et gourmand.Ainsi qu’un parterre de fleurs                              champêtres. 

             -Terrasses aménagées : espace de vie collective, salon de thé.

             - Jardin classique : symétrie, buis, rosier.

             - Kiosque : salon de jardin, convivialité.

             - Animaux : chèvres naines, poissons.

             - Ateliers sensoriels : olfactif, toucher, sonore, visuel, gustatif.

            - Accessoires du jardin : bancs, barres d’appui, carillons, moulin à vent, tunnel végétal, … 

Les premiers rayons de soleil qui caressent le visage, l'ombre d'un bel arbre recherché pendant un été chaud, les premières feuilles tombant délicatement et la danse des flocons de neige, rythment eux-aussi la vie !

                                                              

Marcher, prendre l’air, flâner, jardiner, échanger, offrir bien-être et plaisir; telles sont les ambitions de ce projet.

Les bienfaits apportés sont : L'amélioration du cadre de vie, le développement de la motricité et la stimulation de la mobilité, les échanges intergénérationnels et familiaux que ce parcours favorise, la diminution du stress et de l'angoisse, la restauration de l'autonomie et de la spontanéité, l'éveil des sens.

L'EHPAD... Avant tout un lieu de vie !

Pour que nos aînés vivent des instants de qualité !

 

                         

               Aider   

                   

     ... C'est d'abord être attentif !

La relation d'aide est avant tout un savoir-être avant d'être un savoir-faire. Nos aînés apprécient les moments simples où prendre le temps avec eux est notre priorité.

 

 

Animer...

                      ... C'est tenir compte de ce que la personne âgée aime !

Nos aînés ont sans doute beaucoup à nous apprendre en terme de savoir vivre...  Prendre le temps, raconter son passé, aimer la relation simple avec l'autre.

 

 

Accompagner...

 

              ... Prendre soin...

 

C'est aussi et surtout être présent au quotidien ! Un sourire, une écoute, une attention particulière, le respect de l'histoire de l'autre...