Une belle histoire…

       

                                                          Article du journal "Maine libre"

                                                          du 31 décembre 2016

       

Un parcours qui démontre encore à quel point il y a de l'intérêt à s'occuper de chaque personne en difficulté !

En août 1985, René Sanchez, l’actuel responsable du Centre d’Accueil Les Térébinthes de Parigné l’Evêque, prend ses fonctions de Directeur du Foyer SOS Jeunes à Mulhouse, dans le Haut-Rhin. Cet établissement de 120 résidents comprend deux structures : un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) et un Foyer de Jeunes Travailleurs (FJT). Quelques semaines après son arrivée à ce poste, M. Sanchez accepte la demande d’admission d’un jeune sans ressources (mais pas sans capacités !) : Arthur Anane. 

Comme ce nouveau résident souhaite faire des études de commerce, M. Sanchez lui propose de faire quelques remplacements en CDD de veilleur de nuit, pour pouvoir financer ses cours. Dès que M. Anane commence ses remplacements, les résidents viennent trouver M. Sanchez en lui vantant ses qualités « Il nous écoute, lui, et il sait bien nous parler, nous encourager et nous motiver ». M. Sanchez discerne que son nouveau résident a des capacités au niveau relationnel et social et lui propose une embauche en CDI en tant qu’éducateur non diplômé avec la possibilité d’avoir sa formation d’éducateur spécialisé payée par l’établissement. M. Anane accepte de renoncer à ses études de commerce et obtient bientôt, sans difficulté, son diplôme d’éducateur spécialisé. Quelque temps plus tard, M. Anane accède à la fonction de Chef du Service Educatif à SOS Jeunes. Puis, il a la possibilité d’obtenir un poste de cadre dans un établissement social de Metz, où il va bientôt prendre la direction d’un foyer de l’Armée du Salut. Entretemps, il va pouvoir passer son CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement Social) et briguer le poste de Directeur Général de la « La Rose des Vents » une association qui gère 35 établissements avec 200 salariés en région parisienne. A ce poste, il va s’illustrer entre autres, par l’ouverture d’un centre d’accueil pour réfugiés et par la création d’une structure de déradicalisation pour les jeunes défavorisés des banlieues.
C’est pour la réussite de son action au niveau social que le Préfet de Seine et Marne a voulu honorer Arhur Anane en lui remettant les insignes de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur. Dans son allocution, le Préfet a rappelé que M. Anane était aussi titulaire d’un « Master en Management Général » délivré par l’ESSEC Business School et du diplôme de « Leadership en situation complexe ou de crise », délivré par l’Ecole Spéciale Militaire de Saint Cyr. La cérémonie a eu lieu à la Préfecture de Melun le vendredi 16 décembre. Pour cette occasion, M. Anane a tenu à ce que M. Sanchez, celui qui est à l’origine de sa vocation sociale, soit présent à ses côtés pour partager sa joie.